Accueil > Ressources > Collections du musée > Archives > Fonds Gand, Bernardel, Caressa et Français > Présentation : histoire du fonds

Archives du Musée de la musique

Fonds Gand, Bernardel, Caressa et Français

Histoire du fonds

Le fonds Gand, Bernardel, Caressa et Français est un ensemble d’archives de luthiers couvrant un siècle et demi d’histoire, de 1816 à 1944.

Le fonds d’archives provient de l’atelier de lutherie fondé en 1806 à Paris par Nicolas Lupot et maintenu en activité jusqu’au XXe siècle par ses successeurs : Charles-Adolphe et Eugène Gand, Ernest et Gustave Bernardel, Albert Caressa, Henri et Emile Français et, enfin, Jacques Français qui, en 1981, fait don de ces archives à l’actuel Musée de la musique.

Les documents qui composent ce fonds, principalement des registres de réparations et de ventes d’instruments, comportent peu d’informations sur Nicolas Lupot mais détaillent de manière exceptionnelle le travail de ses successeurs. Ils permettent aujourd’hui d’appréhender dans son ensemble l’activité de l’un des ateliers les plus importants du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle. Par leur lecture, se révèlent la formation de la collection du Musée instrumental du Conservatoire (actuel Musée de la musique), les techniques de réparation et les ventes d’instruments attribués à Amati, Stradivari...

La numérisation et la mise en ligne de l'ensemble ont été coordonnés par le Musée de la musique et le Pôle Ressources de la Philharmonie de Paris. Ce projet, débuté en 2013, a été rendu possible grâce au soutien du Plan de Numérisation du ministère de la Culture et de la Communication.

...